Accueil Potatoscope En Belgique, trouver des solutions pour les stocks de pommes de terre

En Belgique, trouver des solutions pour les stocks de pommes de terre

965
0

Belpotato.be, l’organisation professionnelle belge de la pomme de terre, attire l’attention sur le fait que la crise actuelle du coronavirus a un impact très lourd sur le secteur en raison de la volatilité et de la disparition de nombreux marchés de vente.

En raison du confinement généralisé, les ventes à la restauration, aux cuisines industrielles et aux restaurants fast-food dans quasiment toute l’Europe ont été réduites presque totalement, ainsi que la consommation prévue lors de grands événements (compétitions sportives, festivals, folklore…) qui seront probablement tous annulés dans les prochains mois. Les ventes vers les destinations lointaines ont fortement diminué pour des raisons logistiques (notamment la disponibilité de conteneurs maritimes et de transport routier).

Par contre, la consommation à domicile est renforcée et la vente de produits surgelés et de chips dans les supermarchés européens se poursuit très bien. Les ventes de pommes de terre fraîches se portent également relativement bien. Toutefois, il ne s’agit que d’une partie limitée du total des ventes, qui ne couvre pas les diminutions causées par la perte de l’exportation et de la consommation extérieure. Comme les transformateurs de pommes de terre belges veulent respecter autant que possible leurs contrats avec les producteurs, les stocks de produits finis congelés s’accumulent. Le commerce et l’industrie de transformation mettent tout en œuvre pour maintenir autant que possible les ventes de produits finis et pour respecter pleinement les contrats conclus avec les producteurs. Il est parfois nécessaire de convenir d’une date de livraison ultérieure, et dans ce cas la concertation entre le producteur et l’acheteur est essentielle afin de tenir compte des mesures de maintien de la qualité des pommes de terre (par exemple, la possibilité d’un traitement anti-germes supplémentaire).

Aujourd’hui en Belgique, il reste beaucoup de pommes de terre libres de tout contrat chez les producteurs et elles représenteraient selon une première estimation entre 30 et 35 % des stocks résiduels. En raison de la crise actuelle, elles sont désormais pratiquement sans valeur, la pomme de terre étant un produit frais dont la durée de conservation est limitée. Comme nous sommes déjà bien avancés dans la saison de stockage et qu’il n’y a plus de marché fonctionnel, il est essentiel de trouver une solution pour toutes ces pommes de terre. La perte considérable de valeur causée par cette crise constitue un risque entrepreneurial totalement imprévisible et exceptionnel.

Plantations 2020

La plantation des pommes de terre hâtives a commencé. Si la météo le permet, la plantation de pommes de terre de conservation pourra se poursuivre dans les semaines à venir. Les volumes contractuels ont dû être ajustés à la baisse chez plusieurs acheteurs car, pour certains marchés spécifiques (frites fraîches et réfrigérées, marché du frais), il est impossible d’estimer ce que sera la reprise des ventes et Belpotato.be veut souligner l’impact de la crise actuelle à ce niveau. En raison des pertes de marchés dans le secteur de la transformation, les stocks de produits finis congelés et de flocons seront élevés à l’issue de la saison 2019-2020 et la saison 2020-2021 sera probablement raccourcie d’un à deux mois.

Belpotato.be reste en contact régulier avec les autorités régionales, fédérales et européennes afin de les sensibiliser en permanence aux difficultés actuelles et aux dommages subis par le secteur.